Batiactu - Interview de Vincent GADONNEIX, Président de Cap Infopro

Batiactu - Interview de Vincent GADONNEIX, Président de Cap Infopro

Batiactu - Interview de Vincent GADONNEIX, Président de Cap Infopro

  1. Batiactu - Interview de Vincent GADONNEIX, Président de Cap Infopro
  2. Batiactu - Interview de Vincent GADONNEIX, Président de Cap Infopro

BATIACTU s'est imposé rapidement comme le média web N°1 dans le bâtiment. Son dynamisme, ses multiples initiatives, lui ont valu la récompense du meilleur site Internet pour le Palmarès 2001 organisé par "CB News" et l'Association pour la promotion de la presse professionnelle.

Aujourd'hui tout le monde du bâtiment où presque connaît le site de Batiactu et sa newsletter en particulier.

Nous avons voulu en savoir plus : Qui est derrière ? Que propose Batiactu ? Quelles sont ses ressources ? Ses projets ? Les trophées 2004 et d'autres choses encore.


CIMBAT : Monsieur GADONNEIX bonjour, tout d'abord, pouvez-vous nous rappeler l'origine de BATIACTU ?

V. GADONNEIX : A l'origine Batiactu est une création de Bertelsmann Information Professionnelle (filiale du groupe Bertelsmann) qui avait d'abord créé un portail d'information qui s'appelait (il s'appelle toujours) Autoactu.com destiné aux professionnels de l'automobile.
Sur ce même modèle, Bertelsmann a créé Batiactu en direction des professionnels de la construction. Il faut savoir que le groupe était déjà présent dans la presse papier bâtiment avec Batirama, journal du bâtiment en direction des artisans, Techniques Nouvelles et Actualités Verrières.


CIMBAT : Mais depuis, Bertelsmann vous a quitté, n'est-ce pas ?

V. GADONNEIX : En effet, l'année dernière, Bertelsmann a souhaité se retirer pour des raisons stratégiques, ce qui nous a causé quelques soucis mais nous étions plusieurs à ne pas vouloir lâcher ce que nous avions créé de toutes pièces et nous avons donc racheté les parts. Bertelsmann a toutefois gardé un pied dans la nouvelle société, Cap Infopro.


CIMBAT : Aujourd'hui Batiactu n'est pas que... Batiactu !

V. GADONNEIX : Non, c'est la partie la plus connue de notre portail, celle qui communique le plus via sa newsletter mais nous disposons de 3 autres sites thématiques.

Batiactu est la partie presse avec sa newsletter envoyée à 32.000 abonnés, ses articles et une équipe rédactionnelle, très attachée à son métier de journaliste.

Batirama est un sous-ensemble de Batiactu avec une sélection d'articles de presse ciblés sur les artisans et entreprises générales du bâtiment et garantit le lien entre le journal papier et le web.

BDPBatiactu est le « bordereau de prix » en partenariat avec SEMBTP. Le site vous permet en quelques clics :

* de rechercher un matériau, son fabricant, son négociant et son coût de mise en œuvre
* de constituer votre propre bordereau de prix personnalisé en ligne
* de faire vos devis et factures en ligne.

Batiemploi, pour finir, notre site de recrutement des professionnels du bâtiment, qui dispose en moyenne de 2500 CV et 200 offres d'emploi payantes.


CIMBAT : A propos de « payant », quel est votre modèle économique ??

V. GADONNEIX : La publicité en premier lieu qui est vendue sous différentes formes sur les 3 sites que nous gérons mais chacun d'entre eux dispose de ses propres recettes.
Batiactu vend essentiellement des publi-rédactionnels et du sponsoring de newsletter
Batiemploi se finance grâce aux annonces payantes et à la consultation des CV.
BDP Batiactu propose ses services sur abonnements et propose également l'externalisation du bordereau sur des sites de fabricants, en totalité ou seulement sur sa thématique, en marque blanche ou pas. (Marque blanche : procédé par lequel une entreprise propose un service assuré par un tiers sans que celui-ci apparaisse clairement comme en étant le fournisseur)


CIMBAT : Qu'en est-il de votre annuaire ? Toute le monde en a un, souhaitez-vous le développer ? Ne fait-il pas doublon avec celui de Batiweb que vous avez d'ailleurs relayé à un moment ?

V. GADONNEIX : Effectivement, l'annuaire n'est pas un service stratégique important et il est même prévu qu'il disparaisse. D'autres sites, comme Batiweb sont infiniment plus complets que nous. Nous avons un temps renvoyé les recherches sur Batiweb mais ce n'était que provisoire.


CIMBAT : A propos de Batiweb, vous avez paraissez très proche et très complémentaire, vous allez fusionner ? Pour faire face au « mastodonte » Moniteur ?

V. GADONNEIX : (rire..) Non, ce n'est pas à l'ordre du jour. Il est vrai que nous travaillons bien ensemble car nous sommes sur des créneaux différents. En même temps nous sommes très concurrents sur les budgets publicitaires des annonceurs.


CIMBAT : Vous observez le Moniteur de près, j'imagine, quel regard lui portez-vous ?

V. GADONNEIX : Le Groupe Moniteur nous « gêne » sur un point : il est consommateur de gros budgets publicitaires de la part des industriels avec Batiproduits et c'est potentiellement des budgets qui ne vont pas chez nous.
En même temps, sur la partie presse, sa newsletter ne nous semble pas rivaliser avec la nôtre et nous gardons le leadership sur cette activité. Le Moniteur est gêné par sa position presse papier qui l'empêche de développer la presse web au risque de se concurrencer lui-même.


CIMBAT : Parlons des trophées Internet 2004, quelles nouveautés cette année ?

V. GADONNEIX : Nous espérons développer le nombre de candidats (env. 100 en 2003) et nous avons modifié les catégories. En 2004, les sociétés se porteront candidats
d'abord au titre de leur activité principale et ensuite, en candidature complémentaire, pour des catégories comme :
• Outils et logiciels en ligne
• Documentations et informations techniques
• Achat et/ou réservation en ligne
• Espace recrutement
• Campagne de communication
• Newsletter « client ou adhérent »


CIMBAT : et le vote des lecteurs ? La formule actuelle ne semble pas satisfaisante ! (ça ne remet pas en cause les mérites de Nemetschek pour les Trophées 2003)

V. GADONNEIX : Nous réfléchissons à une formule plus efficace puisque les lecteurs qui votent pour un site ne peuvent pas aller voir tous les candidats. C'est donc généralement un site populaire mais apprécié qui gagne.


CIMBAT :Quelle appréciation portez-vous sur le marché de la publicité web dans le bâtiment ?

V. GADONNEIX : Il est incontestablement en progression même s'il reste encore faible. Beaucoup de sociétés sont encore frileuses sur ce nouveau media mais celles qui y goûtent, y reviennent en général.
Un des freins à sa croissance est la difficulté à créer une sectorisation régionale ce qui limite les annonceurs à ceux qui disposent d'une audience nationale. Nous réfléchissons à une qualification régionale mais ce n'est pas une priorité pour l'instant.


CIMBAT : D'autres projets en 2004 ?

V. GADONNEIX : Oui, et c'est un scoop. Nous allons créer CONSTRUCOM, un annuaire ciblé sur la Communication et le Marketing pour le bâtiment en France. Toutes les sociétés prestataires de services dans cette activité pourront s'y inscrire gratuitement : Agence de Com, Organisateur de salon, Titres de presse, Sociétés de Marketing etc... L'annuaire sera accessible sur le web ainsi qu'en version papier.

Nous avons encore d'autres projets que je ne peux révéler aujourd'hui mais je vous promets que CIMBAT en sera averti dès que cela sera possible.


CIMBAT : Monsieur GADONNEIX, merci.

  1. Batiactu - Interview de Vincent GADONNEIX, Président de Cap Infopro
  2. Batiactu - Interview de Vincent GADONNEIX, Président de Cap Infopro
À propos de Cimbat.com

Depuis 2003, Cimbat est un site d'information sur l'internet et le bâtiment unique en France. Il est destiné aux professionnels désireux d'optimiser leur communication Internet, que ce soit via un site web, son référencement ou l'utilisation de médias web proposant des solutions publicitaires adaptées à leurs besoins.

© www.cimbat.com   -  Communication web bâtiment   -  Tous droits réservés.   -  Site édité par l'agence web à Lyon GDA
Mentions légales   -   Foire aux questions   -   Utilisation des Cookies sur le Webzine Cimbat