La checklist SEO en 11 points pour les sites web du Bâtiment

La checklist SEO en 11 points pour les sites web du Bâtiment

Les industriels du Bâtiment disposant d’un site web sont soumis aux règles du jeu du référencement naturel (SEO) s’ils souhaitent optimiser leur visibilité et être bien positionnés sur plusieurs requêtes d’internautes. Qu’un site soit neuf ou en ligne depuis un certain temps, voici une checklist non exhaustive des points essentiels permettant de rester sur les bons rails, en matière de contenu et de technique.

Contenu

content seo


Le contenu est ce qui intéresse Google en premier, car c’est ce qui intéresse aussi l’utilisateur pour trouver la réponse à sa recherche. Celui-ci doit être riche, de bonne qualité et apporter de la valeur à l'utilisateur. Voici quelques points à vérifier pour que votre contenu soit bien visible.

1. Vérifier sa meta-title et sa meta-description : Les meta-titles et meta-descriptions apparaissent dans les résultats de recherche Google. Ces quelques mots jouent un rôle crucial pour convaincre l’utilisateur de visiter votre site plutôt que celui d'un concurrent en montrant que la réponse à sa question se trouve sur votre site. Ceci influence implicitement l’algorithme de positionnement de Google. Assurez-vous de placer vos mots-clés importants dans ces deux balises.

2. Avoir une balise H1 optimisée par page : La balise H1 indique le titre de votre page de contenu. Celle-ci doit contenir votre mot-clé principal, être unique et ne doit pas être trop longue.

3. Utiliser des mots-clés : Chaque contenu présent sur votre site doit comporter des mots-clés recherchés sur Google et d’autres expressions lexicales susceptibles d’être tapées par des internautes. Essayez également d’employer des phrases courtes et sous forme de question pour optimiser votre contenu pour la recherche vocale (voir notre paragraphe « L’évolution du SEO due aux recherches vocales »).

4. Proposer un contenu unique (non dupliqué) : Google pénalise les contenus dupliqués avec son filtre Panda. Assurez-vous d’écrire un contenu de qualité qui n’est pas la copie conforme d’un autre texte en ligne. Attention aux communiqués de presse web largement diffusés et publiés en ligne qui peuvent mener à une pénalité de dupliqué.

5. Utiliser des images et documents PDF compressés : Les pages produits, pages de références ou de documentations sont souvent lourdes, car les images d'illustration et les fichiers PDF présents ne sont pas compressés et optimisés pour le web. Utilisez un outil tel que TinyJPG ou SmallPdf pour compresser vos fichiers et documentations techniques, pour ainsi alléger le poids et le temps de chargement de votre page. Google favorise aujourd’hui les sites rapides à charger, surtout sur mobile.
Ressources bonus : Référencer des images sur Google / Optimiser un PDF pour le SEO

Côté technique

technical seo


Un contenu intéressant, bien écrit et optimisé peut ne pas performer autant qu’espéré s’il est freiné par des erreurs techniques SEO. Assurez-vous de respecter chacun de ces points pour partir sur de bonnes bases.

1. Utiliser un protocole sécurisé HTTPS : Aujourd’hui, le HTTPS est la norme. Google a largement communiqué sur le sujet et de nombreuses études montrent la prédominance des sites HTTPS dans les résultats de recherche Google. En savoir plus sur le HTTPS et ses conséquences sur le SEO dans notre article.

2. Vérifier le contenu du fichier Robots.txt : ce fichier, accessible à la racine d’un site web, indique les directives à suivre aux robots de Google. Des balises « noindex » ou « nofollow » oubliées ou mises au mauvais endroit peuvent nuire au SEO d’un site en indiquant à Google de ne pas indexer une page ou de ne pas explorer un lien.

3. Monitorer le statut de son site : Il est important de s’assurer que son site web soit toujours en ligne, une erreur serveur ou une mauvaise manipulation peuvent parfois entraîner un rejet du site par Google et une baisse de positionnement si l’erreur n’est pas corrigée rapidement. Des services gratuits comme UptimeRobot envoient une notification dès lors qu’un site est hors-ligne. Si vous ne souhaitez pas vous encombrer de cette tâche, l’aide d’une agence web s’avère utile pour détecter tout dysfonctionnement rapidement.

4. Utiliser un format d’URL unique : Vous devez vous assurer d’utiliser une seule et unique version de votre site web : avec ou sans « www », avec ou sans « /index.php » en fin d’URL, avec ou sans « HTTP/HTTPS ». Si plusieurs versions sont en ligne et non redirigées sur une version unique, Google risque d’infliger une pénalité de dupliqué à votre site et ne saura pas quelle version indexer. Si tel est votre cas, des redirections s’avèrent nécessaires.

5. Réparer toute URL cassée : Les URL 404 (pages introuvables) présentes sur votre site envoient un signal de mauvaise qualité à Google, mais aussi aux utilisateurs qui peuvent déserter votre site et donc lui faire perdre en trafic. Pour éviter cela, repérez vos pages qui pointent vers des URL en 404 et mettez à jour ou supprimez ces liens.

6. Vérifier la compatibilité mobile de son site : Enfin, assurez-vous que vos pages soient adaptées aux appareils mobiles. Avec le déploiement de l’index mobile-first effectif depuis quelques jours, il est essentiel de proposer un site adapté aux smartphones, tant pour satisfaire Google que les utilisateurs.

À propos de Cimbat.com

Depuis 2003, Cimbat est un site d'information sur l'internet et le bâtiment unique en France. Il est destiné aux professionnels désireux d'optimiser leur communication Internet, que ce soit via un site web, son référencement ou l'utilisation de médias web proposant des solutions publicitaires adaptées à leurs besoins.

© www.cimbat.com   -  Communication web bâtiment   -  Tous droits réservés   -  Site édité par l'agence web à Lyon GDA
Mentions légales   -   Foire aux questions   -   Utilisation des Cookies sur le Webzine Cimbat