SEO : comment référencer des images sur Google Images ?

SEO : comment référencer des images sur Google Images ?

L’optimisation d’une page web pour le SEO prend en compte différents éléments : qualité du texte, mots-clés, optimisation des titres, vitesse de chargement de la page, nombre de liens pointant vers la page et bien d’autres.

Qu’en est-il des images ? Les visuels d’un site, souvent négligés d’un point de vue SEO, sont pourtant une potentielle source d’acquisition de visiteurs via Google Images. Voici quelques conseils pour optimiser le référencement des images d’un site internet.

Pourquoi optimiser ses images pour le référencement naturel ?

Commençons par répondre à cette question : optimiser le référencement des images d’un site internet permet d’obtenir du trafic supplémentaire, de devancer la stratégie SEO de ses concurrents si ceux-ci négligent cette partie du SEO et d’améliorer son image de marque : si les produits d’un fabricant sont placés dans les premiers résultats sur Google Images, cela témoigne d’une certaine autorité dans son domaine.

Un bon positionnement des images est indispensable pour les sites du bâtiment de certaines catégories telles que :

- Les sites e-commerce
- Les sites vitrines des fabricants

Mais peut plus généralement être bénéfique pour les portfolios en ligne, les banques d’images, les agences de voyages, les sites d’immobilier, etc.

5 conseils pour optimiser le référencement des images sur Googles Images

Voici nos conseils simples à mettre en œuvre qui vous permettront d’augmenter vos chances de positionner vos images dans Google Images.

1 – Choisissez le bon nom de fichier

Le nom du fichier image est le point de départ de l’optimisation. Google ne sachant pas lire un visuel, il convient de nommer son fichier avec les mots-clés désirés. Par exemple, si un fabricant de jardinières en béton souhaite être référencé sur le mot-clé « jardinière béton », il suffit de nommer son fichier « jardiniere-beton.jpg » (ou .png) au lieu des classiques « DSC_001.jpg », « IMG_0055.jpg » ou encore « photo-1.jpg ».

Note : utilisez des tirets pour séparer les mots et évitez d’utiliser des accents dans le nom de votre fichier pour faciliter sa lecture par Google.

2 – Optimisez la balise ALT de l’image

La balise ALT, ou texte alternatif d’une image, s’affiche lorsqu’un site ne parvient pas à charger l’image en question : choisir un texte alternatif représentatif de l’image présente donc un intérêt pour l’utilisateur. La balise ALT est également lue par Google : il est alors important d’y placer vos mots-clés (en veillant à ne pas en abuser).

Si votre page contient plusieurs images, ne répétez pas les mêmes mots-clés dans la balise ALT de chacune : utilisez des mots-clés similaires. Pour l’exemple de la jardinière en béton, nous pouvons par exemple utiliser d’autres mots-clés comme « jardinière béton ronde », « jardinière béton préfabriqué », « jardinière béton cellulaire », etc.

Note : les mots-clés similaires sont d’autant plus importants à utiliser depuis que Google Images propose des « Recherches associées » en format natif sur mobile, ce qui peut potentiellement permettre de couvrir une présence plus large sur le web !


recherches associées Google Images
Les « Recherches associées » mises en place sur Google Images depuis fin décembre 2017

3 – Faites attention à la dimension et au poids des images

La vitesse de chargement des pages est un des critères de référencement sur Google, il en est de même sur Google Images. Pensez donc à faire correspondre la dimension de votre image avec celle réellement affichée sur votre site, ceci aura pour effet de réduire son poids. Pour réduire davantage le poids d’une image, vous pouvez utiliser un outil de compression en ligne comme TinyJPG.

4 – Soignez le contenu et le contexte de l’image

Une image seule n’est pas très évidente à comprendre pour un moteur de recherche. En revanche, le texte de la page qui l’accompagne fournit une mine d’informations importantes pour cerner le sujet de la page et donc de l’image associée.

Pensez alors à fournir un texte suffisamment complet sur la page contenant l’image (tout en restant en lien avec l’image à référencer) et ajoutez éventuellement une légende descriptive de l’image.

5 – Créer un sitemap.xml pour les images de son site internet

Enfin, il est utile de créer un sitemap pour les images. Également appelé Plan du site, le sitemap.xml est un fichier qui indique au moteur de recherche toutes les images que le propriétaire d’un site souhaite indexer sur Google Images.

Si son efficacité n’est toutefois pas garantie, cela peut augmenter la probabilité que les internautes trouvent vos images dans les résultats de recherche.

Pour conclure

Ces 5 conseils sont un bon moyen de positionner correctement vos images sur Google Images. A l’avenir, la concurrence deviendra de plus en plus rude sur Google Images : le moteur de recherche se perfectionne de jour en jour (voir cet article du Point : L’IA de Google peut rendre nette une image floue), ce qui pousse les entreprises présentes sur le web à améliorer constamment leur stratégie digitale pour se tailler la part du lion.

En cas de résultats infructueux, il sera nécessaire de réaliser un audit de votre site internet par une agence web spécialisée SEO afin de déterminer les facteurs bloquants pour le référencement.

 

Dans la même thématique : Comment optimiser un PDF pour le référencement naturel ?

À propos de Cimbat.com

Depuis 2003, Cimbat est un site d'information sur l'internet et le bâtiment unique en France. Il est destiné aux professionnels désireux d'optimiser leur communication Internet, que ce soit via un site web, son référencement ou l'utilisation de medias web proposant des solutions publicitaires adaptées à leurs besoins.

© www.cimbat.com   -  Communication web bâtiment   -  Tous droits réservés   -  Site édité par GDA
Mentions légales   -   Foire aux questions   -   Utilisation des Cookies sur le Webzine Cimbat