Achetez votre concurrent sur Google, c'est parait-il légal !

Achetez votre concurrent sur Google, c'est parait-il légal !

Le web est décidément un territoire fascinant où tout semble différent de la vraie vie (In Real Life disent les accros...)

Dernière cocasserie qui démontre une fois de plus le particularisme échevelé de ce media encore bien neuf, il sera désormais possible pour une marque d'acheter la marque de son principal concurrent sur le système Adwords de Google.

Rappelons tout d'abord que Google Adwords est un système très malin et très rémunérateur (surtout pour Google) permettant à un site web d'être visité via Google grâce à des mots clefs que vous achetez sous forme d'enchères. (Voir dossier Google Adwords).

Mais voilà que Google vient d'annoncer que désormais, conformément à une décision de la Cour de Justice Européenne, une marque pouvait être achetée en mot clef par une autre société que son propriétaire. En clair, et pour prendre un exemple (très théorique) dans le bâtiment, Lafarge Plâtres pourrait acheter le mot clef Placoplatre sur Google Adwords(ou vice versa) sous réserve qu'elle ne se serve pas de la marque dans son annonce et qu'elle ne crée pas de tromperie auprès du visiteur.

L'arrêt de la Cour de Justice précise toutefois que, si Google ne saurait être responsable de l'utilisation d'une marque par autrui elle se devait de rester réactive et de "réagir promptement" en supprimant l'annonce si celle-ci se révélait illicite.


Alors faut-il s'inquiéter de ce changement de comportement de Google à l'égard de la marque ? Pas tant que ça...

* D'abord, l'annonceur ne pourra jamais se prévaloir d'être propriétaire de la marque et ne pourra donc pas l'afficher dans son annonce
* Google sera très vigilant sur les utilisations abusives et virera manu militari les coquins qui abuseraient de sa tolérance
* Ce sera presque un signe de notoriété que d'être acheté par d'autres ! Soyez-en fiers si cela vous arrive.
* Si votre site est bien fait, il doit normalement sortir 1er en référencement naturel sur vos marques...


Alors oui, cela risque de vous demander un peu de surveillance et de taper de temps à autres le nom de vos sociétés et marques dans Google et voir si certains se sont amusés à les acheter et auquel cas veiller à ce qu'il n'y ait pas d'abus.

Quant à ceux qui contestent la décision de justice, je crois qu'on peut aisément comparer ce cas à celui d'une enseigne de grande distribution qui achète un panneau publicitaire 4x3 juste devant le magasin de son concurrent. C'est pas très joli joli mais c'est légal et de bonne guerre.

J'émettrais cependant un petit bémol sur le fait suivant : Google ne fait payer que SI l'annonce est cliquée. De fait, un annonceur qui achète la marque de son concurrent peut s'afficher sur SON nom à lui et ainsi profiter gratuitement d'un affichage publicitaire de notoriété ! Surtout s'il se débrouille pour ne pas être en 1ère position...

Les jeux d'équilibriste peuvent commencer...


Gabriel DEGOTT

À propos de Cimbat.com

Depuis 2003, Cimbat est un site d'information sur l'internet et le bâtiment unique en France. Il est destiné aux professionnels désireux d'optimiser leur communication Internet, que ce soit via un site web, son référencement ou l'utilisation de médias web proposant des solutions publicitaires adaptées à leurs besoins.

© www.cimbat.com   -  Communication web bâtiment   -  Tous droits réservés.   -  Site édité par l'agence web à Lyon GDA
Mentions légales   -   Foire aux questions   -   Utilisation des Cookies sur le Webzine Cimbat