Une nouvelle cyberattaque touche plusieurs entreprises du bâtiment

Une nouvelle cyberattaque touche plusieurs entreprises du bâtiment

Ce mardi, une nouvelle cyberattaque survenue peu après le ransomware (ou rançongiciel) WannaCry a touché de grandes entreprises en France comme la SNCF ou Auchan, ainsi que d'autres sociétés à l’étranger. Plusieurs entreprises du bâtiment ont également été visées.

Qu’est-ce qu’un ransomware ?

ransomware petya

 
Un ransomware, ou rançongiciel, est un programme informatique malveillant qui crypte l’ensemble des données d’un ordinateur. En mai dernier, le ransomware WannaCry a déferlé la chronique. Cette fois-ci, le ransomware a été baptisé NotPetya : certains spécialistes pensent qu’il s’agit d’une version modifiée du virus Petya apparu l’an dernier, d’autres certifient qu’il s’agit d’un virus d’un tout autre genre, d’où le surnom « NotPetya ».

Quelles entreprises sont touchées par cette nouvelle cyberattaque ?

Les pays les plus concernés sont l’Ukraine, la France, la Russie, et depuis peu les États-Unis. Ce nouveau ransomware est arrivé aux alentours de midi sur les postes des entreprises, affichant un message exigeant de payer 300 dollars pour récupérer leurs données.

Plusieurs grandes entreprises comme Auchan et la SNCF, mais aussi des sites web du bâtiment, notamment ceux du groupe Saint-Gobain, ont été touchés : ce matin encore, les sites de Facadef4, Placo, Construire avec Saint-Gobain, PointP et d’autres entreprises comme la plateforme de mise en relation Homly You et le distributeur Outiz sont toujours hors ligne. Le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête pour « accès et maintien frauduleux dans des systèmes de traitement automatisé de données », « entrave au fonctionnement » de ces systèmes, « extorsions et tentatives d'extorsions ».

Saint-Gobain, première société à avoir confirmé l’attaque dans l’hexagone, a fait part de son agacement sur Twitter en rappelant que le web pourrait être utilisé pour de bien plus belles choses.

La vive progression des cyberattaques : un phénomène inquiétant

S’il est encore trop tôt pour estimer les dégâts de cette attaque, nous pouvons d’ores et déjà imaginer de lourdes pertes pour les entreprises touchées. Rappelons qu’en 2016, le piratage a rapporté près d’1 milliard de dollars aux hackers, comme l’explique Le Parisien. Nous apprenons également d’autres chiffres impressionnants : le nombre d’attaques de rançongiciels a augmenté de 6000% l’an dernier. Pour accéder de nouveau à leurs données, 2 victimes sur 3 accepteraient de payer la rançon.

L’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information a mis en ligne une page d’alerte sur ce ranswomare et explique la marche à suivre en cas d’incident.

À propos de Cimbat.com

Depuis 2003, Cimbat est un site d'information sur l'internet et le bâtiment unique en France. Il est destiné aux professionnels désireux d'optimiser leur communication Internet, que ce soit via un site web, son référencement ou l'utilisation de medias web proposant des solutions publicitaires adaptées à leurs besoins.

© www.cimbat.com   -  Communication web bâtiment   -  Tous droits réservés   -  Site édité par GDA
Mentions légales   -   Foire aux questions   -   Utilisation des Cookies sur le Webzine Cimbat