Enquête Sage/Batiweb : la numérisation du secteur bâtiment progresse

Enquête Sage/Batiweb : la numérisation du secteur bâtiment progresse

Les résultats du baromètre national « L’artisan du bâtiment d’aujourd’hui » réalisé par Sage et Batiweb ont été dévoilés. Sans surprise, nous y apprenons que la place du numérique progresse chez les artisans, mais que c’est l’usage qui en est fait qui varie selon l’utilisateur. En effet, si 98% des artisans possèdent au moins 1 terminal mobile ou informatique relié à internet (confirmant la tendance observée en 2014), seulement 61% d’entre eux se sentent réellement « connectés ».

Les principaux résultats de l’enquête

- La grande majorité des artisans utilise le numérique au quotidien

Nombreux sont les artisans qui se servent du numérique au quotidien dans leur profession. Les principaux usages sont : la communication avec les fournisseurs/clients/collègues (71%), la recherche d’information pour préparation de devis/chantier (69%) et le passage de commande (65%).

- Les applications métiers ne trouvent pas le chemin des artisans

Seulement 19% des artisans ont recours aux solutions professionnelles et applications métiers alors qu’une véritable attente existe de leur côté. En effet, 46% souhaitent recevoir des demandes de devis provenant de particuliers, 38% souhaiteraient une aide à la gestion de leurs chantiers et 35% des informations sur leurs chantiers. Cet écart était déjà révélé lors du baromètre 2014 et n’a fait ainsi que croître.

- Les artisans s’investissent plus dans les réseaux sociaux
57% des artisans ont un usage à la fois personnel et professionnel des réseaux sociaux. Cela marque une nette progression par rapport aux 40% de 2014.

- Un site web, oui, mais pour quelle utilité ? 

Un artisan sur deux possède un site internet, et parmi eux, 84% l’utilisent comme vitrine de leur activité. Ils sont un peu moins nombreux (62%) à considérer leur site comme un moyen de contact qui facilite les opportunités d’affaires.

D’ailleurs, concernant ce point, nous conseillerons plutôt à un artisan d’ouvrir une page Facebook qu’il animerait avec passion plutôt que d’ouvrir une page web qui ne serait (presque) jamais vue, faute d’un véritable travail de référencement.

Les conclusions de ce baromètre 2016

Les artisans cernent de plus en plus les bénéfices du numérique pour leur activité professionnelle. C’est d’ailleurs, selon eux, un des principaux leviers de croissance qui leur permet d’augmenter leurs opportunités d’affaires et d’optimiser leur productivité (en gagnant du temps).

Toutefois, s’ils ont conscience de la puissance du numérique, ils ne maitrisent pas encore tous ses outils comme en témoignent le nombre d’utilisateurs de solutions professionnelles/applications métiers dans leur rang. La priorité semble donc maintenant de les sensibiliser aux avantages de leur utilisation, notamment par la formation et l’accompagnement.

Cela est d’autant plus nécessaire avec l’entrée en vigueur au 1er janvier 2018 de la loi de Finances 2016, qui obligera les entreprises redevables de la TVA qui enregistrent les règlements de leurs clients à utiliser un logiciel de comptabilité ou un système de caisse certifié.

À propos de Cimbat.com

Depuis 2003, Cimbat est un site d'information sur l'internet et le bâtiment unique en France. Il est destiné aux professionnels désireux d'optimiser leur communication Internet, que ce soit via un site web, son référencement ou l'utilisation de medias web proposant des solutions publicitaires adaptées à leurs besoins.

© www.cimbat.com   -  Communication web bâtiment   -  Tous droits réservés   -  Site édité par GDA
Mentions légales   -   Foire aux questions   -   Utilisation des Cookies sur le Webzine Cimbat